MUSICA MECANICA
MUSICA MECANICA

ActualitésNavigationA-ZCoup de coeurAssociationsMuséesLiensCrédits

Comment se présentent les festivals d'orgue de Barbarie en France?

Francais - English - Deutsch


hubert_s picture

Dans chaque pays où des gens s'intéressent à la musique mécanique, il y a des rencontres d'"aficionados". Les plus connues de ces rencontres sont les assemblées générales annuelles des associations de collectionneurs (AAIMM, GSM, MBSGB, MBSI, etc.).

Les festivals d'orgue de Barbarie sont particulièrement intéressants, car ils réunissent amateurs et professionnels, qui ne jouent pas seulement pour eux-mêmes, mais aussi pour le grand public, qui découvre parfois lors de ces festivals l'existence même de la musique mécanique.

Si vous vous rendez en France cet été, cela vaut la peine d'assister à l'un de ces festivals, puisqu'il y en a maintenant une vingtaine dans notre pays chaque année, même si l'on tient compte de ce que certains festivals n'ont lieu que tous les deux ou trois ans.


Festival de Castelmoron-sur-Lot, 1991

Il faut avouer que beaucoup de ces festivals se ressemblent: les joueurs d'orgue, qui se dénomment souvent "tourneurs de manivelle", viennent exprès de toutes les régions de France, certains même de l'étranger (Allemagne, Suisse, Italie, Pays-Bas, Grande-Bretagne). Tous sont habillés - il faut plutôt dire déguisés - d'une façon bien différente de leurs prédécesseurs joueurs d'orgue du XIXe siècle: imaginez des costumes qui rappelleraient un peu une soirée dansante provinciale à la belle époque, avec un petit parfum démodé: chapeaux hauts de forme et habit queue de pie pour les hommes, chapeaux à fleurs et des flots de rubans multicolores sur d'amples robes de mousseline pour les dames.

Vous pourrez admirer - et entendre - une grande variété d'orgues de Barbarie portables: anciens et nouveaux, à cylindre ou à cartons (et même parfois à "chips" informatiques), des petits et des gros, à tuyaux ou à anches (ou les deux), avec en sus parfoisdes instruments inhabituels: accordéons automatiques, cithares, etc. On trouve aussi dans ces festivals quelques gros orgues sur remorque, des Limonaires anciens ou récents, et un ou deux orgues de rue hollandais, avec leur musique si caractéristique, toute en cascades et en trilles ...

Et souvenez-vous que les joueurs d'orgue de Barbarie français chantent souvent en s'accompagnant de leur instrument.

Ils jouent en général dans les rues pendant la journée ; certains airs sont si populaires qu'il n'est pas rare de les entendre reproduits simultanément - mais pas toujours au même passage - par plusieurs orgues ... Puis tous les artistes se retrouvent le soir pour un bon repas, et parfois pour un spectacle plus professionnel de chant ou de variétés sur une scène. Attendez-vous à une belle ambiance et pas mal de bruit, car la salle participe activement.

Très souvent, le dimanche, le service religieux est accompagné par un orgue de Barbarie - qui joue alors de la musique liturgique ou sérieuse.

Certains festivals sont très importants (plus de 100 joueurs aux Gets), d'autres se passent presqu'en famille, avec une quinzaine de participants.

Il est très fréquent que l'organisation matérielle soit assurée par l'Office du Tourisme ou même la municipalité de la ville hôte, car c'est de la bonne publicité, et il n'est pas rare que quelques dizaines de milliers de badauds fassent le déplacement... Il ne faut donc pas souffrir d'agoraphobie !

Vous avez déjà compris: le principal intérêt de tels festivals est de s'amuser ensemble, entre collectionneurs et amoureux de la musique mécanique, d'échanger des nouvelles, des impressions sur de nouveaux matériels ou de nouveaux cartons - sans compter les inévitables commérages.

Retenez que nous avons maintenant en France depuis plusieurs années d'excellents facteurs d'orgue de Barbarie neufs, et d'excellents noteurs de carton, pour toutes les musiques: traditionnelles, classiques, modernes. Et si le public participe, c'est tant mieux.

Bien sûr, il existe des festivals similaires dans les autres pays d'Europe, avec une excellente ambiance. Mais en France, nous avons aussi notre gastronomie, et nos vins ...

La Revue trimestrielle de l'AAIMM (Association française des amis de la musique mécanique) ne manque pas de reportages sur ces festivals, illustrés de photos.


Copyrights: Musica Mecanica. PhR - màj/update